S'inscrire à la newsletter

Partager sur

Un Plan d’actions de prévention des inondations (PAPI), pour quoi faire ?

Le risque inondation est un enjeu majeur en France et dans le monde. À cet effet, la Directive européenne Inondation (Directive 2007/60/CE) vise une réduction de la vulnérabilité des territoires face aux inondations. La directive est traduite dans le droit français depuis 2011. Sa mise en œuvre se déroule en quatre étapes : 1. L’Evaluation Préliminaire des Risques Inondations (EPRI) réalisée à l’échelle des grands districts hydrographiques (dont le Bassin Loire Bretagne) ; 2. L’EPRI a permis de sélectionner de 122 Territoires à Risque Important d’inondation (TRI) à l’échelle nationale, dont 22 sur le Bassin Loire Bretagne ; 3. Enfin, il a été défini une politique d’intervention sur le bassin Loire Bretagne sous la forme d’un Plan de Gestion du Risque Inondation (PGRI) qui est décliné en stratégies locales sur chaque TRI du bassin.

La Communauté de Communes des Vallées du Haut-Anjou (CCVHA) est concernée par le TRI des Vals de la Maine et du Louet des Ponts-de-Cé à Cheffes-sur-Sarthe. Ce TRI a fait l’objet d’une concertation pour l’élaboration d’une Stratégie Locale de Gestion du Risque Inondation (SLGRI). Elle a été approuvée par arrêté le 18 août 2017, et est déclinée de manière opérationnelle par le Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) des Basses Vallées Angevines (32 communes). Sur le territoire de la CCVHA, 10 communes sont concernées par le PAPI : Grez-Neuville, Le Lion d’Angers, Montreuil-sur-Maine, Thorigné d’Anjou, Chambellay, Chenillé-Champteussé, La Jaille-Yvon, Juvardeil, Les Hauts d’Anjou. Près de 500 logements (et 1000 habitants) se trouvent en zone inondable et concernés par un risque de crue extrême.

 

De quoi parle-t-on ?

 Le PAPI est un contrat entre les collectivités locales et l’Etat. Il se compose d’un diagnostic territorial, d’une stratégie et d’un programme d’actions. Le contenu de ce programme est articulé selon les trois thématiques : Prévention ; Prévision ; Protection. Le Syndicat Mixte des Basses Vallées Angevines et de la Romme (SMBVAR) est le porteur et l’animateur du PAPI. Au total, ce sont 74 actions qui ont été inscrites avec 20 maitres d’ouvrages pour un montant total estimatif de près de 2 millions d’euros pour la période 2020-2026. La CCVHA s’est portée maitre d’ouvrage pour certaines opérations qui rentrent dans ses champs de compétence.

PAPI, à nous de jouer !

1. Dispositif d’accompagnement pour la réduction de la vulnérabilité sur l’habitat face aux inondations ;

2. Etude de la vulnérabilité des réseaux d’eaux usées et pluviales face aux inondations ;

3. Etude du ruissellement rural ;

4. Création d’un modèle de Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs ;

5. Mise en valeur du risque inondation en lien avec l’aménagement du halage de la Mayenne ;

6. Lutte contre la pollution (sauf pour le SMBVAR).

Le montant total estimé des opérations est de 33 000 € TTC financé à 50% par le Fonds de prévention des risques naturels majeurs, autrement appelé « Fonds Barnier ».

Contact

Service environnement