Partager sur

Portrait de bénévoles – octobre 2021

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Portrait de bénévoles – octobre 2021
Publié le 14/10/2021
  • Découverte

Dans le cadre du projet de refonte mené sur les sentiers de randonnée d’intérêt touristique depuis 2018-2019, la Communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou a organisé des repérages terrain sur près de 25 sentiers de randonnée, soit 300 kms. 

Ces repérages avaient pour objectif d’amener à la révision d’itinéraires afin d’optimiser l’intérêt touristique, limiter le pourcentage de revêtu, identifier les problématiques d’accessibilité et de sécurité ainsi que d’effectuer un état des lieux des mobiliers existants.

Dans ce cadre, les acteurs locaux ont été fortement mobilisés et notamment les associations de randonnée locales, acteurs ressources sur cette thématique.

 

Depuis quand et pourquoi avez-vous adhéré à une association de randonnée en tant que bénévole ?

Je suis adhérent depuis 2014. Etant à la retraite, je voulais découvrir la randonnée en groupe, cela est plus convivial pour découvrir les sentiers de randonnée de notre territoire.

 

Quelles sont les missions de l’association et votre rôle au sein de celle-ci ?

La convivialité de sortie en groupe, le maintien de la santé par l’effort physique ainsi que le moral par la rencontre des uns et des autres. Je suis chargé du programme des randonnées annuelles et de leurs reconnaissances. J’organise également un séjour de 3 jours en Bretagne chaque année.

 

Quelles ont été vos motivations à participer au(x) repérage(s) terrain des sentiers de randonnée organisés par la CCVHA ?

J’apporte ma pierre à l’édifice afin de donner mon ressenti sur le tracé des sentiers, le balisage, l’entretien et les améliorations possibles à prévoir.

 

Que pensez-vous du projet de révision/d’aménagement des sentiers de randonnée engagé par la CCVHA ?

C’est une bonne idée qui s’avère nécessaire car le balisage des sentiers est devenu de plus en plus difficile à repérer.

 

Selon vous, quelles seront les bénéfices de ces aménagements pour les usagers, les associations locales et le territoire au sens large ?

Les aménagements permettront aux randonneurs de ne plus douter du balisage et de la signalétique mis en place car cela est très désagréable de s’égarer lors d’une randonnée. Cela donne une mauvaise image du territoire et de surcroit peut entraîner une perte de visiteurs aussi consommateurs pour la vie des villages.