Les IMS, un projet culturel et scolaire financé par la Communauté de communes

Publié le 20/09/2019
https://www.valleesduhautanjou.fr//news/les-ims-un-projet-culturel-et-scolaire-finance-par-la-communaute-de-communes

Les Interventions musicales scolaires (IMS) reprennent leur cours en cette rentrée 2019-2020. L'occasion de revenir en vidéo sur le cru 2018-2019 et de rappeler la génèse et l'avenir de ce projet, étendu à l'ensemble du territoire cette année.

 

Pour consulter la vidéo, cliquez sur le lien suivant.

 

L’enseignement musical accessible au plus grand nombre

La Communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou (CCVHA) et le Pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) du Segréen attachent une importance particulière à l’ouverture culturelle et notamment à celle de la musique. Le PETR du Segréen, dans le cadre de l’activité de l’école de musique de l’Anjou Bleu, est amené à réaliser des Interventions musicales en milieu scolaire (IMS) pour le compte de la CCVHA. Ces IMS, financées par la Communauté de communes et mises en œuvre par le PETR du Segréen, sont effectuées en parallèle de l’activité ordinaire de l’école de musique.

Historiquement, 13 écoles (34 classes) de l’ex-Communauté de communes Ouest-Anjou bénéficiaient des IMS, soit 17 heures d’intervention hebdomadaire tous les 15 jours pour chaque classe, pour un budget de 28 000 € TTC (hors frais de déplacement des intervenants dûmistes).

En 2018, la volonté politique des Vallées du Haut-Anjou a été d’étendre l’action sur l’ensemble de son territoire. Ce n’est désormais pas moins de 24 écoles et 66 classes qui ont bénéficié de ces interventions au cours de l’année scolaire 2018-2019, soit 33 heures d’intervention hebdomadaire, pour un coût total de 53 500 € TTC.

« L’école doit être un lieu de sensibilisation culturelle. L’éducation musicale en milieu scolaire permet à un plus grand nombre d’enfants de découvrir cette discipline. Les musiciens intervenants mettent ainsi leurs compétences au service des enfants et des professeurs des écoles. », précise Loïc Béziers-La Fosse, Vice-président de la Communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou délégué à la culture.

L’enseignement musical en lien avec le programme éducatif

Une convention de partenariat tripartite a été signée fin 2018, entre le PETR du Segréen, l’Éducation Nationale et la Communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou afin de cadrer la procédure des IMS (modalités administratives et pédagogiques). À compter de l’année scolaire 2019-2020, chaque école souhaitant bénéficier des interventions musicales devra formuler un projet pédagogique et une demande d’autorisation auprès de l’Éducation nationale. Les projets seront étudiés par les différentes parties prenantes.

4 intervenants dûmistes de l’école de musique de l’Anjou Bleu adviennent au service des écoles du territoire des Vallées du Haut-Anjou dans le cadre des IMS, afin de sensibiliser les élèves à la musique. L’éducation musicale participe à la construction des compétences du socle commun et, cela a été démontré scientifiquement, d’un point de vue de la mémorisation, du langage, de la créativité ainsi que de la logique mathématique.

Enfin, l’extension des IMS intervient dans le même temps que le projet de construction de l’école de musique de Châteauneuf-sur-Sarthe (Les Hauts-d’Anjou), prévue pour la rentrée scolaire 2020, laissant présager un bel avenir pour cet équipement.