Des travaux pour restaurer les mares bocagères

Publié le 09/10/2019
https://www.valleesduhautanjou.fr//news/des-travaux-pour-restaurer-les-mares-bocageres

La Communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou (CCVHA) démarre un programme de travaux pour restaurer les mares bocagères sur son territoire. Plusieurs types de mares ont été sélectionnées : les mares appartenant aux communes, les mares à proximité des circuits de randonnées ainsi que les mares agricoles qui se trouvent dans une logique de continuité bocagère. Au total, ce sont 48 mares qui seront restaurées entre 2019 et 2020, avec un premier lot de 25 mares sur le secteur de Ouest-Anjou / Erdre-en-Anjou. Les travaux s’étaleront sur le mois d’octobre. La Communauté de communes est maître d’ouvrage des travaux. L’association EDEN intervient en qualité de partenaire technique pour le suivi de maîtrise d’oeuvre des travaux, les études biologiques et les animations auprès des publics. L’entreprise Moreau réalise les opérations de travaux qui peuvent être diverses en fonction des désordres observés : curage, reprofilage, fauchardage, abattage, élagage, débroussaillage, plantation, pose de clôture...

"De nombreuses mares bocagères sont en mauvais état sur notre territoire rural. Les mares s’embroussaillent et se comblent progressivement lorsque l’entretien n’est plus réalisé. Cette situation est à déplorer puisque nous savons que les mares nous rendent de nombreux services que l’on peut considérer d’intérêt général. Ces mares relèvent du patrimoine des communes et participent à la capacité de nos territoires à s’adapter aux changements climatiques en cours. Il nous faut continuer leurs transmissions aux générations futures !" indique Michel Belouin, Vice-président délégué à l'environnement.

De nombreuses animations ont déjà été réalisées pour faire connaitre le rôle du bocage et des mares auprès des scolaires et du grand public : rétention et épuration des eaux de ruissellement, abreuvement du bétail et alimentation en eau pour les usages domestiques, rafraîchissement de l’air ambiant, biodiversité et auxiliaires pour les cultures riveraines, ornement paysager et support pédagogique pour illustrer la biodiversité auprès du public. Près de 400 personnes ont été sensibilisés depuis 2018. Ces animations se poursuivront en 2020.

Ces travaux d’un montant de 104 000 € TTC sont financés à 60% par la Région Pays de la Loire dans le cadre d’un programme plus global pour l’environnement sur le territoire des Vallées du Haut-Anjou. Un Contrat avec la nature qui vise à restaurer le bocage, restaurer les prairies sèches sur coteaux et étendre un réseau de ruchers communaux. Ces travaux s’inscrivent par ailleurs pleinement dans la démarche RSO (Responsabilité sociétale des organisations) de la CCVHA, pour réduire son impact environnemental. En effet, conscients des enjeux sociétaux actuels et futurs, les élus de la Communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou se sont engagés dans la construction d’un territoire responsable avec une volonté forte de faire de la RSO la colonne vertébrale de la collectivité, de l’action publique du territoire. Pour acter et concrétiser cet engagement, la CCVHA a entrepris une démarche de labellisation auprès de l’organisme certificateur Lucie 26000, reconnu nationalement et plus. La CCVHA est devenue en février dernier la 1re collectivité de France à obtenir le Label LUCIE 26000 et ainsi l’un des territoires pilotes des démarches RSO territoriales en France.